Incubation

Le Cube est lorsqu’il repose sur une de ses faces, le corps dont l’équilibre présente le maximum de stabilité. Il est pris ici comme symbole à la fois du macrocosme, la totalité des Mondes, et du microcosme, de chaque individu. A l’intérieur de cet équilibre presque parfait, naissent des polarités, dont la dynamique crée des dialogues multidimensionnels.

Deux pôles : la base du cube et sa face supérieure. La première représentant la Terre, le Monde matériel, la mémoire  et la seconde la Transcendance, les Mondes supérieurs. A la face supérieure, les Lettres miroirs suspendues, arabes, berbères, grecques, hebraiques et latines, réfléchissent le passé et incarnent la richesse et la mixité de la culture et des origines.

Les fils de soie multidirectionnels  connectent l’ensemble et définissent les chemins de chacun.  Les néons surgissant de la terre  sont la lumière qui est en nous et qui émane de nous.

Ces deux univers vont échanger sous forme de cycles d’influences, celles-ci descendent du ciel vers la terre et remontent vers le ciel. C’est un flux et reflux de barakates, qui nous amènent à l’idée de l’involution de l’Esprit dans la matière et de l’évolution de la matière vers l’esprit.

De cette dualité verticale vont surgir une multitude d’autres pôles, d’autres dualités, qui vont à leur tour échanger et s’enrichir : la connaissance et l’ignorance, l’histoire et l’oubli, l’amour et la haine. La polarité est partout, elle est le moteur des choses et des êtres. Ce n’est pas une source d’oppositions insolvables, bien au contraire, c’est elle qui réveille le mouvement du monde, elle crée le dialogue nécéssaire qui permet de changer les choses, et les êtres en modifiant les perspectives et en résolvant, les contradictions.